AccueilFAQS'enregistrerConnexionchroniques JFConcerts

Partagez | 
 

 Longue vie à la prose et à la poésie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
shokin

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 03/12/2011
Localisation : Switzerland

MessageSujet: Longue vie à la prose et à la poésie !   Jeu 15 Déc - 21:00

Ici, c'est pour tous vos textes ! bandes d'écriveux !



L'ascenseur



J'entre dans mon immeuble,
Je prends l'ascenseur.
J'appuie sur l'bouton.
Puis la porte se ferme.

Mais je vois quelqu'un
Qui manque l'ascenseur.
Je monte en pensant :
Pourquoi n'ai-je attendu ?

La culpabilité monte
en moi et me démonte.
Arrivé en haut,
J'lui renvois l'ascenseur.

Je sors d'mon appart',
Je prends l'ascenseur.
J'appuie sur l'bouton.
Puis la porte se ferme.

Mais je vois quelqu'un
Qui manque l'ascenseur.
Je descends et pense :
Suis-je donc impatient ?

Mon estime descend
En moi fléchissant.
Arrivé en bas,
J'lui renvoie l'ascenseur.

J'entre dans mon immeuble.
Je prends l'ascenseur.
Je vois une personne.
J'lui dis "V'nez donc !"

Elle me dit "Non, non !
J'habite au premier.
Mais merci quand même."
Puis je monte seul.

Je sors d'mon appart',
Je prends l'ascenseur.
Je vois une personne.
J'lui dis "V'nez donc !"

Elle me dit "Non, non !"
J'aime les escaliers.
Mais merci quand même."
Et je descends seul.

J'entre dans mon immeuble,
Je prends l'escalier.
J'entame donc les marches.
L'autre prend l'ascenseur.

"Pourquoi s'fatiguer
A prendre l'escalier
Quand ya l'ascenseur ?"
Ya toujours d'quoi s'plaindre !

Je sors d'mon appart',
Je prends l'escalier.
J'entame donc les marches.
L'autre prend l'ascenseur.

"Pourquoi s'fatiguer
A prendre l'escalier
Quand ya l'ascenseur ?"
L'ascenseur marche pas !
Revenir en haut Aller en bas
shokin

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 03/12/2011
Localisation : Switzerland

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 16 Déc - 3:51



1) pas de politique
2) tu es suisse, laisse donc aux francais le droit de gerer leurs problemes comme ils l'entendent


Dernière édition par shokin le Ven 16 Déc - 4:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lenous

avatar

Messages : 907
Date d'inscription : 23/11/2011
Localisation : france, moselle

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 16 Déc - 4:10

il a foutu l'éducation nationale en l'air, il a foutu la santé en l'air (au profit de son foutu frère), il a foutu le service public en l'air entre autre ... par contre, il s'en est foutu plein les poches !
Revenir en haut Aller en bas
shokin

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 03/12/2011
Localisation : Switzerland

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 16 Déc - 4:12

lenous a écrit:
il s'en est foutu plein les poches !

Aha ! merci ! il faut que je la rajoute, celle-ci !
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mer 4 Jan - 22:17

Voici une nouvelle que j'ai écrite d'aprés mon aventure en Suisse...
Bonne lecture !


UN RETOUR PARTICULIER (PULLY 2010)


Dans la nuit du 10 au 11 juin.

Je marche.
Depuis combien de temps je marche ?
Je n’en ai aucune idée…Des fois je cours sans conviction et des fois je m’arrête.
Mais dans l’ensemble je marche.
Je ne reconnais pas du tout la topologie de l’aller, lorsque nous sommes partis dans le cabriolet avec Seb.
Je me concentre sur ma marche.
Ils ramènent Seb dans une heure à l’hôtel. Il faut que je sois là.
Quelle heure peut-il être ?
Tout c’était tellement bien passé jusque là…

Jeudi 10 juin 17h30.
Le vol Easyjet Bordeaux-Genève a 25 minutes de retard, c’est un peu dommage car le temps nous est compté.
Nous en profitons pour acheter une bouteille de rhum agricole en Duty Free.
Nos bagages contiennent le strict nécessaire pour assurer l’apéro du soir : noix de cajou, chips, crackers en plus du sucre en poudre et du citron pour les cocktails. Sans compter le tee-shirt de rechange.
Dès l’arrivée à Genève nous récupérons une voiture chez Europcar.
J’avais opté pour une modeste berline, mais devant nos mines de beaux gosses de bonne famille, le gérant nous refile une VW blanche décapotable. La classe.
Je prends le volant et direction Lausanne dans une douce euphorie. Je suis avec mon pote Sébastien.
Mon chum Seb comme disent les Québécois.
Nous travaillons tout les deux à l’hôpital de Bordeaux.
Rassurez-vous nous ne soignons personne !
Seb c’est mon pote de vadrouille et de méditation. Souvent on ne dit rien et ça fait chier personne.
Nous nous occupons aussi d’une radio sur le web :YOUKOUNKOUN RADIO.COM ou nous concoctons des Play-lists à destination des internautes.
Cet enfant de Montréal élevé au jus d’érable m’a un jour inséminé dans les oreilles un track intitulé « La reine » d’un groupe obscur nommé les COWBOYS FRINGANTS.
Un morceau avec des cuivres. Un genre de son à la Mano Négra à l’accent québécois et surtout un texte qui me poignait le cœur.
J’ai souvent complimenté Seb pour sa trouvaille, sans pour autant chercher à en savoir plus sur le groupe.
C’est peut-être le nom qui bloque au début. Les COWBOYS FRINGANTS …
Puis c’est glissé sur YOUKOUNKOUN « Camping Ste Germaine ». L’histoire affolante de JP Labrosse et de Gina Pinard, un
couple en voyage de noces dans un camping.La musique était terriblement entrainante et le texte très drôle même si je n’ai pas tout compris de prime abord.
Finalement j’ai tapé COWBOYS FRINGANTS sur la toile. Et ce fut comme lorsque l’on plonge dans la Mer Rouge.
Un monde merveilleux existe à quelques centimètres de nous. Il ne demande qu’à être découvert.
Un monde né il y a quinze ans.
Un monde fait de chansons à l’infini, de fans indéfectibles, de vignettes de concerts incroyables et d’une musique extrêmement contagieuse.
J’ai appris les lyrics avec un lexique de la « parlure », le verbiage québécois.
Comment expliquer l’inexplicable ?
Comment dire à des lambdas : je pars en Suisse voir les COWBOYS FRINGANTS ?
Il y a souvent des regards de compassion…

Nous arrivons à l’hôtel vers 20h00. La première partie débute à 21h00.
La chambre est propre, c’est la moindre des choses. Vue sur le lac et le clocher du village. Que demande le
peuple ?
Seb me propose un Cuba libre avec un coca trouvé dans le frigo. Il sera double ! Triple ?
Pendant ce temps je prépare les cocktails pour le concert : sucre, rhum et citrons dans deux petites bouteilles en
plastique.
Parfait pour boire un coup pendant le show sans glander une plombe au bar store.
Nous philosophons joyeusement, accoudés tout deux à la fenêtre.
Nous nous entendons tellement bien que je lui déclare sans ambages, que si ce n’était cette histoire de sodomie j’aurais sûrement été gay.Car pour les filles il faut bien le reconnaitre : on aime bien en quoi c’est fait, mais on ne sait pas trop comment ça marche.
Arrêtons de déconner Marie Annick et son COWBOY’S BAND nous attendent …

Dans la nuit.
Je marche.
Joyeux calvaire. Tu parles d’une joie. C’est ma punition, pour avoir bu comme un trou.
Ah ça ! Y’avait pas que Maurice au bistro !
Ne te disperse pas. Marche.
Heureusement que c’est tout droit, même si mon pas est mal assuré.
J’ai tant bu que j’ai soif.

Jeudi 10 juin 21h15

Pour faire un clin d’œil à Karl le chanteur qui porte systématiquement une cravate sur scène.
J’ai mis sur un tee-shirt blanc la cravate rouge des employés municipaux de Bordeaux.
Celle que j’ai portée en 1996 pour la finale de la coupe UEFA contre le Bayern. Nous avions perdu, mais c’est la seule que j’ai. Seb est plus sobre si je puis dire.
La route nickel. Nous avons passé les drôles de bâtiments de l’université.
La ville est plus grande que je ne le pensais. Ça m’a l’air agréable de vivre ici.Nous longeons le lac, croisons un grand hôtel aux couleurs olympiques.
C’est Lausanne !
Faudrait faire du change. On va bien tomber sur un distributeur.
Trouver une banque en Suisse ? Trop compliqué pour nous.
Pas grave nous avons des chips, des cahuètes et du rhum !
Arrivés sur place, nous nous abreuvons, assis sur un banc en regardant béatement la foule.
Dans la salle, Dumas a commencé son show. Dommage car il fait bien bon dehors.
C’est pas le guitariste là ?
Mais si Seb c’est JF Pauzé et derrière c’est Karl. Trop cool.
J’ai vu les Rolling Stones quatre fois et je n’ai jamais croisé Mick Jagger ou Keith Richards à la buvette.
Pourtant une fois à New York j’étais en VIP. Mais ça c’est une autre histoire.
Après avoir serré la main de Karl, nous décidons de rejoindre la salle de spectacle.

Dans la nuit.
Je marche.
J’ai couru tout à l’heure, mais après je l’ai payé. J’ai mal au genou et je n’arrive pas à prendre le rythme.
Je n’ai pas de chansons dans la tête. Etrange, moi qui ai toujours un refrain qui tourne.
J’ai pris un sacré choc il me semble.
Dire qu’il y a deux heures nous étions avec deux infirmières et là j’ai mal partout…
Marche ! le jour va se lever.

Vendredi 11 juin 0h40
Le concert est passé comme un songe. Il n’y a plus de rhum depuis longtemps. Nous avons retrouvé notre banc. Ça m’a semblé si court. C’est à peine si j’ai vu Marie Annick entre son violon et son accordéon.
Je m’étonne à voix haute sur la fugacité des choses et ma voisine de banc me rétorque que 2h30 pour un concert en Suisse c’est tout à fait honorable.
Et vous venez de Bordeaux pour eux ?
Ben oui. Nous aurions voulu les voir au Québec le 24 juin, mais ce n’était définitivement pas raisonnable.
Alors nous voilà.
Je salue Titi Tancrède le plus célèbre éclairagiste du monde et lui touche deux mots de hockey sous le regard incrédule de nos nouvelles amies.
Les COWBOYS ont l’art de célébrer leurs amitiés dans leurs chansons. Leur entourage entre ainsi peu à peu dans la légende.
Nos compagnes de tablée sont françaises et infirmières en urgence pédiatrique.
Une bouteille de blanc et quelques bières plus tard, nous migrons vers une salle de restauration ou des zicos tapent le bœuf (qui n’avait pourtant rien fait).
Nous trinquons aussi avec deux types visiblement intéressés par nos nouvelles copines.
L’un d’eux se dit policier. Je lui demande tout de go s’il n’est pas de la brigade des stups, car dans l’ambiance nous aurions bien fumé un petit joint.
Décontenancés ils se tirent.
Nous parlons de Mayotte et de Madagascar, du travail de coopération, des hôpitaux de Suisse et de France.
Elles nous interrogent sur les textes des COWBOYS.
Comment pouvez-vous danser sur des paroles aussi terribles ?
Ces gens racontent le cancer, la misère des enfants, la solitude, la fin du monde… Oui mais aussi Gina Pinard et les étoiles filantes…
Et oui les filles ce monde est fait de souffrance, vous êtes bien placées pour le savoir.
Et d’espérance aussi.
Leurs paroles sont belles. Belles mais terribles parfois.

Dans la nuit.
Je marche.
Putain on s’est chié le début du show. Pourtant nous étions bien placés. Au niveau du troisième ou du quatrième rang entre Marie et Karl.
Je n’en peux plus. J’essaie bien d’arrêter les rares voitures qui passent, mais je dois les effrayer avec ma cravate qui déteint sur mon tee-shirt et ma tête amochée.
Je marche.
Tout à fait devant, nous n’entendions rien que la rythmique, celle qui me fait défaut maintenant.
Je n’ai reconnu le premier morceau que parce que la foule chantait.
Rien du violon, ni du chant. Gaspillage !
Juste une grosse rythmique qui disait : droit devant !
Marche !

Vendredi 11 juin 1h50 :
Marie, Karl, JF et Jérôme le bassiste s’installent avec leur staff à quelques tables de la nôtre.
L’ambiance est à la fois cool et électrique. Les filles nous offrent des brochettes… du caribou ?
A part nos saloperies de l’apéro nous n’avons rien mangé de la journée.
Avec Seb nous finissons tout le pain…
Ils n’ont pas fait « camping »
Ils la font plus.
Par contre pour « Maurice au bistro » on s’est reculé juste à temps, vers le milieu de la salle.
Le son était bien mieux.
On a super bien chanté quand on connaissait les paroles, sinon on a fait lalalala comme indiqué quand on ne sait pas.
On a allumé les briquets et tapé dans les mains.
Comme d’autre refont le match ou le film, nous refaisons le concert.
A défaut de refaire le monde…
Un gentil monsieur nous signale « qu’ILS » vont jouer dans une salle adjacente.
Nous nous retrouvons tout excités dans un bar cosy. Juste à côté devinez qui ? Les CF eux même.
Nous commandons du blanc et des bières.
Il y a effectivement d’autres zicos qui tapent aussi le bœuf (qui n’avait rien fait de plus que l’autre)

Dans la nuit.
Je marche. Il y avait onze bornes entre Pully et Préverenges le bled de l’hôtel.
Nous avons bien dû en faire la moitié dans la voiture. Je ne me souvenais plus de ces vignes.
Et l’université, je l’ai passé ?
Nous sommes partis de là-bas vers 4h00. Seb n’a pas voulu attendre l’ambulance.
Et là je marche depuis quand ?
Ils ont dit dans une heure à l’hôtel.

Vendredi 11 juin 2h30 :
Les filles commencent à fatiguer. Il est tard et elles bossent tôt.
Les horaires des infirmières sont redoutables en Suisse : prise de service à 8h00, pour finir à 19h00.
Elles sont loin des 35 heures du système français. Elles sont aussi bien mieux payées.
Un « gentle beur » nous aborde à notre table. Il a un bagou pas possible.
Il a fuit la France en 2002, après l’arrivée de Le Pen au deuxième tour des élections présidentielles.
Qui pourrait lui en vouloir ?
Il nous raconte son boulot de relation public dans le milieu du spectacle à Montréal.
Il a su saisir là-bas les opportunités qu’on lui refusait en France.
Le pays où rien n’est impossible, mais tout beaucoup plus difficile.
Nos charmantes infirmières succombent à l’appel du devoir.
Nous les raccompagnons vers leur taxi.
Il semble que le plaisir de la rencontre ait été largement partagé.
Je reviens vers le bar.
Un grand garçon aux cheveux longs est en train d’allumer un gros pétard.
Le premier joint que je croise de la soirée. Je tape l’incruste.
Il est technicien sur le festival.
Il vient de finir de ranger son matos et s’accorde une pause aux herbes suisses.
Je tire deux ou trois tafs et passe à Seb qui vient de nous rejoindre.

Dans la nuit.
Je marche.
L’hôtel des chasseurs ! C’est à droite.
Hôtel des chassés plutôt. Je dois me rendre à l’évidence, Seb n’est pas là.
J’ai dû marcher vite.
J’ai besoin de deux choses, boire de l’eau et dormir.
Dans la salle de bain, je scrute la bosse sur mon front.
Elle est énorme !
Seb n’a pas la clé de la porte d’entrée.
Je redescends pour l’attendre sur les marches devant l’hôtel.
Marches !
Et je m’endors.

Vendredi 11 juin 3h30.
Ça va ? Tu sais où tu es ?
Pully ?
Comment tu t’appelles ?
Pascal. Tu es de la police ?
Non je m’appelle Marc. Je suis un musicien canadien.
Qu’est-ce qui c’est passé ?
Tu es tombé et tu as perdu connaissance.
Ah bon ?
Reste tranquille, l’ambulance va arriver… Tu veux te lever ?
Oui ça va aller. J’ai juste eu un coup de calcaire.
Il pleut. Avec Seb nous regardons la pluie tomber.
Je me sens bien. Seb me dit que si ça va, nous ferions mieux de nous casser.
J’annule l’ambulance et remercie Marc, musicien canadien, de son soutien et de sa gentillesse.
C’est Seb qui conduit. Je suis trop salement paqueté pour le faire. Bourré quoi !
Nous partons dans un immense éclat de rire.
Tu m’as foutu la trouille.
C’est le pétard, ça a dû connecter le rhum avec le blanc et BOUM !
Pendant deux, trois minutes. J’ai cru que t’étais mort. Tu respirais plus et t’avais la bouche ouverte avec les yeux à l’envers.

Au matin.

Le boulanger ouvre sa boutique. Il me regarde bizarrement.
Des gens commencent à sortir. Il est 6h15 au clocher du village. Et Seb n’est pas là.
Je remonte dans la chambre, mets le réveil sur 8h00 et me couche enfin sur le lit.

Dans la nuit.

Un contrôle de police.
Seb lâche un « je suis fait » que je ne contredis pas.
1 gramme 32 c’est fort. Vous n’avez bu que deux bières ?
Peut être trois…
Chef j’ai des étrangers sous alcoolémie !
Seb n’est pas fier. Je ne vaux pas mieux.
Essayez de souffler à nouveau. 1,32 c’est toujours fort.
Nous allons devoir vous emmener au poste pour une prise de sang.
Nous vous ramènerons dans une heure à votre hôtel.
Et moi ?
Nous ne pouvons pas prendre en charge deux personnes. Je peux vous appeler un taxi.
Non je vais marcher.
Quand je pense que les COWBOYS FRINGANTS n’ont même pas joués « Rentre à pied »

Vendredi 11 juin 9h30

Commissariat de Renans. Banlieue de Lausane.
Je fais connaissance avec la toute lente administration Suisse.
Celle qui risque nous faire rater l’avion du retour.
Il y a eu la douche, la patronne de l’hôtel à qui j’explique notre affaire. Des coups de téléphone. On m’a expliqué qu’il doit passer en jugement en fin de matinée au tribunal de Lausane. Puis le taxi pour récupérer la voiture.
La sensation d’un beau gâchis et la tristesse d’avoir sali de si jolis moments.
Le retour à l’hôtel pour attendre.
Je m’inquiète. Son permis de conduire est ici. Il n’a ni argent liquide, ni carte de crédit.
Enfin Seb qui m’appelle pour dire qu’on le libère.
Tu prends le volant ?
Non je suis interdit de conduite en Suisse.
Nous avons 1h30 pour rejoindre Genève, rendre la voiture et monter dans l’avion.
Je ne jurerais pas que nous n’ayons pas été flashés.
Nous roulons en silence. Lorsque Seb éclate de rire.
Je te revois, après que ta tête a frappé la table.
Karl et Marie sont partis en te jetant un regard et toi tu étais complètement inconscient.

Aérogare. L’avion a 25 minutes de retard.
Je trouve dans mes poches, la set-liste de Marie Annick quej’ai récupérée auprès d’un roadie à la fin du concert.
Je suis vermoulu mais je retrouve le sourire.
Prochain show à La Rochelle le 15 juillet.
Sans rhum et sans histoires ?














.
Revenir en haut Aller en bas
shokin

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 03/12/2011
Localisation : Switzerland

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Jeu 5 Jan - 10:22

Quelle épopée !

Vous ne refaites pas le même coup pour 2012, j'espère. [Bon, s'il n'a plus le droit de conduire, tu peux prendre le volant, sans alcool, ou prendre le train, ou trouver du covoiturage chez Les Cousins Fringants]

ça me rappelle une fois où je rentrais d'une fête à Genève. J'avais aussi pas mal trinqué. Puis je me réveille en fin de matinée dans un train à... Zurich. (alors que j'avais prévu de prendre un train en direction du Valais) Heureusement, c'était à une époque où j'avais l'abonnement général (quasi-tous les transports publics gratuits en Suisse), où j'avais moins de 25 ans (AG pas trop cher à cette époque). J'ai pu entendre du Züritüütsch.

Remarque que... vaut mieux ne pas recommencer ce genre d'affaire. ça peut aussi virer à la tragédie... (drunk people under train, don't know why...)

J'ai bien aimé la manière de découper la narration : la nuit court après le jour, le jour court après la nuit (Dans Ma Cour - Au Bout Du Rang, Marie-Annick Lépine).

Ouais, au CHUV, ya pas mal de Québécois(es). D'où le bain d'accent québécois aux Docks (salle à Lausanne) et à Pully notamment.

Durant ce Pully-2012, j'avais plutôt décidé d'écouter d'autres artistes (aucun regret d'ailleurs). Lors des deux soirs des Cowboys Fringants, j'ai pu assister - gratuitement - à la fin de leurs concerts.
Revenir en haut Aller en bas
Juliestelle

avatar

Messages : 755
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Ardèche, France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Jeu 5 Jan - 23:37

J'ai fouillé dans mes archives et retrouvés quelques textes. Bonne lecture !

...............................................................................................

Les deux premiers sont des réécritures de chansons :


Tant qu'on aura de l'espoir. Chanson d'avenir


Depuis qu'ils ont lâchés prise
On espère qu' c'est pas un temps de zone grise
Vivement qu'il y ait de la froidure en novembre
Pour qu'on se retrouve en gang, collés tous ensemble!
Même s'il fait frette
ça gâchera pas la fête !


Refrain
Tant qu'on aura de l'espoir
De l'espérance, du désir
De retrouver nos amis
On sera heureux de les r'voir !


Si la vie est parfois morose
On fait de not' mieux pour la rendre plus rose
Astheure-ci nos amis prennent du bon temps
C'qui n'veut pas dire qu'on les oublie pour autant
Car on les aime
On espère qu'ils nous aiment...


Refrain
Tant qu'on aura de l'espoir
De l'espérance, du désir
De retrouver nos amis
On sera heureux de les r'voir !


On ne va pas trop se plaindre de l'attente
Les soirées n'en seront que plus exaltantes
On en a ben profité de tous les shows
Le partage d'émotion fut c'qu' y a de plus beau!
C'est tout un cycle
Serais-tu donc sceptique ?


Refrain
Tant qu'on aura de l'espoir
De l'espérance, du désir
De retrouver nos amis
On sera heureux de les r'voir !

Tant qu'on aura de l'espoir
De l'espérance, du désir
De retrouver nos amis
On sera heureux de les r'voir !

(Ecrite à six mains par Abel, Gen33 et moi)

...............................................................................................


« Pars mon fils »
Parodie de « Dors mon Fils » des Fatals PicardS



Pars maintenant,
Pars mon fils
Pars maintenant,
Pars mon fils

Ça fait bientôt 27 ans que tu nous fais vivre un enfer
Mine de rien tes frais nous reviennent de plus en plus cher
Avant ce n’était pas pareil vu que tu allais à l’école
Maintenant la seule chose qu’on voudrait ce serait que tu décolles

Notre vie n’évolue pas d’un cran
On ne part pas quand on veut
Nos amis nous regardent maintenant
En faisant les gros yeux

Le sexe j’en voudrais ma foi
Plus souvent
Mais toi t’es encore là
Tu traînes dans les jupes de Maman

Il est 5h du mat’
Et tu déménages à 7
Si tu as pitié de moi,
Tire-moi juste une balle dans la tête


Pars maintenant,
Pars mon fils
Pars maintenant,
Ou j’appelle la police


Je leur dirais que tu cambriolais la maison
Pour qu’ils t’emmènent directement en prison
Et peut-être que j’ajouterais
Que tu es un grand dealer
Qui vend ses ptits cachetons n’importe-où et à toute heure

Tu comprendras ce que c’est
Que d’avoir un enfant dépendant
Si tu ne pars pas tout de suite
J’te déménage au Groenland


Pars maintenant,
Pars mon fils
Pars maintenant,
Ou j’appelle la police
Pars maintenant,
Pars mon fils
Pars maintenant,
Ou j’appelle la police


Et quand tu auras 30 ans,
J’te jure que tu vas en baver
Je barricaderai la maison pour que tu n’puisses plus rentrer
Et si malgré tout ça tu installes ton bivouac
J’te garantis que je préviendrai immédiatement la BAC (NB : brigade anti-criminalité-> "supers flics" créées par Sarko)

Il est 6h du mat’
J’ai hâte qu’enfin t’aies déguerpi
J’regrette qu’à ta naissance
On ne t’ait pas prénommé Tanguy


Pars maintenant,
Pars mon fils
Pars maintenant,
Ou j’appelle la police
Pars maintenant,
Pars mon fils
Pars maintenant,
Ou j’appelle la police
Pars, pars
Pars, pars, pars, pars
Pars !


.............................................................................................
.............................................................................................
Voici maintenant quelques poèmes :


FIN D’UNE EPOQUE


La nostalgie me frôle.
Ça me fait tout drôle
De partir demain d’ici,
De commencer une autre vie.

Même si je suis ouverte
Et prête à toutes les découvertes
A l’aube de cette nouvelle ère,
Mon cœur parfois se serre.

Que vas-tu devenir ?
Que restera-t-il de nos souvenirs,
De ces bons moments
Passés à un rythme effrayant ?

Ne serais-tu qu’un mirage ?
Qui te mettra en cage
Une fois disparu
Pour qu’on ne te voie plus ?

J’ai peur de t’oublier,
De te voir t’éloigner.
Pourvu qu’un jour on puisse se retrouver.
Tel est le plus grand de mes souhaits.

.............................................................................................

RELEVES-TOI (écrit pour une personne en dépression) :


Arrêtes de t’échapper
Dans l’monde que t’as imaginé
Et qui n’appartient qu’à toi

A toi d’être plus mâture
Car c’est de toi que dépend
Ta vie à présent
Et aussi ton futur

Même si la vie t’inflige parfois des maux
Il y a toujours un espoir
Il te suffit simplement de croire
Que t’es capable d’aller plus haut

Dis–toi que beaucoup tu gagneras
A vouloir briser tes chaînes
Et que le jeu en vaut la chandelle

D’un coup, l’amour te surprendra
Et tu verras que même les secrètes peines
Ne sont au fond jamais éternelles.

.............................................................................................


PROVENCE :


Région aride et sèche
Où l’eau s’écoule comme par des brèches
Terre natale
Bercée par le chant des cigales

Province de soleil
Qui recèle tant de merveilles
Assise à l’ombre d’un olivier
C’est une paix que je ne pourrais oublier

Ainsi je m’imagine le pays de Daudet
Parcouru par des milliers de baudets
Gravissant les collines avec peine
Oubliant les coups que la chaleur leur assène

Arrivant enfin au moulin
Pour être déchargés mains à mains
De leurs lourds sacs de grains
Qui feront le pain de demain

Et que dire des retours de transhumance
Des fêtes où toutes jeunesses dansent
De la fièvre, de la joie que partout ensemence
Cette province telle une fontaine de jouvence

Oui, c’est une chance
Que d’avoir vu le jour en Provence
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 6 Jan - 2:22

C'est sympa, tu devrais faire tes propres chansons au lieu de parodier celles des autres.
La 1ere c'était l'hymne de l'ancien forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Juliestelle

avatar

Messages : 755
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Ardèche, France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 6 Jan - 2:43

Merci ! Faudrait (juste) que je sois plus patiente Laughing et que je trouve l'inspiration nécessaire. Wink C'est vrai que c'est plaisant d'écrire. J'en ai eu des idées de réécritures (En berne à la sauce française, dernièrement On tient l'coup et Tant qu'on aura de l'amour... il y a un quart d'heure ! Laughing ) mais je ne les ai pas menées à terme par manque de courage et d'inspiration. Je pense ne pas avoir assez de vocabulaire aussi. Je pense que je réessaierai. On verra.

A propos de ma parodie de DORS MON FILS, c'est marrant parce qu'avant moi, une fan des Fatals avait écrit sa propre version intitulée "Sors mon fils" (l'accouchement quoi). Du coup ça fait une continuité, un ordre chronologique entre sa chanson, celle des Fatals et la mienne. Smile

Pour la première sinon on l'avait écrite quand les CFs étaient en pause après l'Expédition. On a eu du fun à écrire ça Smile C'est vrai que ça fait un bon hymne Smile


Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 6 Jan - 3:00

Juliestelle a écrit:

A propos de ma parodie de DORS MON FILS, c'est marrant parce qu'avant moi, une fan des Fatals avait écrit sa propre version intitulée "Sors mon fils" (l'accouchement quoi). Du coup ça fait une continuité, un ordre chronologique entre sa chanson, celle des Fatals et la mienne.

Et dans ton texte, c'est une projection de toi avec tes parents ?
Revenir en haut Aller en bas
Juliestelle

avatar

Messages : 755
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Ardèche, France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 6 Jan - 3:24

Tu es vache ! Laughing Non, ce n'est nullement inspiré de ma situation personnelle Wink
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 6 Jan - 3:26

Tu sais dans la création rien n'est anodin...
Revenir en haut Aller en bas
jujusilb
Admin
avatar

Messages : 1231
Date d'inscription : 21/11/2011
Localisation : Le Puy en Velay

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 6 Jan - 3:40

T entatrice infernal.
U ne diablesse aux "terribles" pouvoirs.

E nsorcelle moi comme tu veux!
S i tu savais comme j'aime,
T 'être possédé!!

V iens donc par ici,
R ien ne m'effraie,
A vec toi on connait,
I mmédiatement le paradis.
M anipule moi,
E lectrise moi,
N 'ai aucune crainte,
T out ici est n'est que plaisir...

T errifiante diablesse,
R etenant mon coeur,
O ù le bonheur est parfait,
P arfaitement irréel...

C ette diablesse pourtant,
U ne femme incroyable,
T errible, terrifiante,
E lle sait user de ses charmes!

P rend ma main,
O ffre moi un baiser.
U n baiser ensorcelé,
R ouge comme un maléfice.

M a terrible tentatrice,
O n ne va pas se le cacher...
I l n'y a qu'un mot qui me vient aux lèvres...

"je t'aime"

by me.

_________________
vous savez comment je peux savoir si vous etes anciens sur les forum des CFs?

ceux qui se souviennent de "voila Embarassed "

Revenir en haut Aller en bas
Juliestelle

avatar

Messages : 755
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Ardèche, France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 6 Jan - 4:37

le rascal a écrit:
Tu sais dans la création rien n'est anodin...
Ben j'avais envie de m'amuser en écrivant ça et j'ai pensé au film Tanguy bien sûr.
....................

Eternelle
Grandiose
Y vivre un séjour
Pharaonique
Terre de sagesse
Envoûtante
Revenir en haut Aller en bas
Rush

avatar

Messages : 574
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Cyberville

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Dim 15 Jan - 1:11

jujusilb a écrit:
T entatrice infernal.
U ne diablesse aux "terribles" pouvoirs.

E nsorcelle moi comme tu veux!
S i tu savais comme j'aime,
T 'être possédé!!

V iens donc par ici,
R ien ne m'effraie,
A vec toi on connait,
I mmédiatement le paradis.
M anipule moi,
E lectrise moi,
N 'ai aucune crainte,
T out ici est n'est que plaisir...

T errifiante diablesse,
R etenant mon coeur,
O ù le bonheur est parfait,
P arfaitement irréel...

C ette diablesse pourtant,
U ne femme incroyable,
T errible, terrifiante,
E lle sait user de ses charmes!

P rend ma main,
O ffre moi un baiser.
U n baiser ensorcelé,
R ouge comme un maléfice.

M a terrible tentatrice,
O n ne va pas se le cacher...
I l n'y a qu'un mot qui me vient aux lèvres...

"je t'aime"

by me.



Ayoye! ça première fois que je vois un poème avec une phrase verticale...c'est original. Bravo Jujusilb!

Magnifiques vos poème à vous tous!

Je suis en pamoison devant ces plumes colorées qui ravissent mes pupilles et nourrissent mon âme de...de...de...??? euh...inspiration où est tu?...

Ma carrière d'écrivain est terminé....
Revenir en haut Aller en bas
shokin

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 03/12/2011
Localisation : Switzerland

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Dim 15 Jan - 5:08

D'autres que j'avais écrits :

D'aucunes gens disent indécises :
"Plus ça change, plus c'est pareil !"
Elles se disent sans emprise, incomprises,
Sans gagner quelque sommeil ni éveil.

Elles veulent du changement,
Mais ne récoltent que quelques faux arrangements.
Parce que le changement les rebute,
Elles perdent espoir en leurs buts, déjà qu'elles débutent.

Et pourtant le monde change
Et pourtant elles veulent du changement.
Trop de liberté, trop d'échanges ?
Trop de restrictions, trop d'arrangements ?

Chacun bosse, chacune trime.
Pour ses gosses (dins deux sens du terme ), pour sa dime.
A quoi bon alors de toutes ces gens exiger
Ce qui le moindre pourrait les déranger, les âger ?!

La morale de l'histoire :
Les plaignants sont coupables,
De traiter les agissants d'incapables
Et d'ainsi se montrer plus minables.



Many people pray and say :
"The more it changes, the more it is the same."
They say they are powerless in this chaotic mess,
Without earning any sleep, any trip.

They want things to change
But they get only false arrangements.
Because change makes them afraid,
They lose hope into their goals as soon as their start.

Nevertheless the world changes
Nevertheless they want change.
Too much freedom, too many exchanges ?
Too many restrictions, too strange dangers ?

Each gives work, each gives honey
For New York, for money.
What's the point of asking from these people
The what could disturb them the least ?!



Like a stone
I seem calm
But I'll be rolling
When you touch me.

Like a stone
I seem boring
But I'll be funny
When you shoot me.

Like a stone
I seem visible
But I'll be non-existent
When you simply walk on me.



Inspiration exorbitante sans exégèse face à une proposition exagérée sur un autre forum :

Une
section sexisme et sexualité pour les futurs et ex sexagénaires qui
s'exaspèrent ou s'extasient à l'extrême face au sex-appeal excitant et
exhortant à l'exultation exhumée et exhibée dans toute son extension et
son expansion ? Exceptionnellement extravagant ce serait ! Cette extraction serait
l'exemple d'une extradition exquise mais inexplicable, inextricable et
inexplorable car inexaminable, en résumé : extrêmemement extraordinaire.
Exit l'exil ! exerçons l'exergue exiguë exaltatoire. Nous nous
exonérerons d'exemples exsangues. Ce serait inexorable !

J'existe.



Éloge du durable



Admire ces personnes mûres
Chez qui le bonheur dure,
Ces personnes sûres
Bénies de bonnes augures.

Ces maisons si pérennes,
Ces familles souveraines,
Ces nations si anciennes
Et ces vies suzeraines.

Qui gardent leurs vraies valeurs
Toujours avec chaleur,
Avec le même labeur
Vers le même bonheur.



Éloge de l'éphémère



Un disque tourne en rond,
Un fichier tourne en boucle,
Sans fond ni âtre,
Sans ton ni être.

Légumes en conserve,
Coca en réserve,
Ce qui se préserve
Est mis sous réserve.

Vivent les spectacles
Même sans habitacle !
Je veux du théâtre !
Je veux mon hêtre !

Du savoir stocké,
Pour être transmis.
Du savoir promis,
Pour être bloqué.

Stock de mp3 ?
Stock de cd ?
Stock de know-how ?
C'est comme du stock !

Qui ne se vend pas,
Qui ne meut que peu,
Sinon les soucis
Envers la matière.

Pour que je ne dorme,
On m'impose dix formes.
Finies les normes !
Je veux mon orme !
Revenir en haut Aller en bas
shokin

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 03/12/2011
Localisation : Switzerland

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Dim 15 Jan - 5:10

Imaginaire :

Si j'étais propriétaire,
avant que tu m'pognes les nerfs
ça n'aurait tardé mille ères
pour que je te fasse taire.

Mais chus pas propriétaire,
et chus pas non plus notaire.
Mais j'vis non plus dans misère,
et je garde les pieds sur terre.

Chus qu'un simple colocataire,
sous son vieux paratonnerre.
Malgré que tu réitères,
j'ai pas d'pensées délétères.



Brin d'airain :

Ne peux-tu rester serein,
Chanter un si beau refrain
Sans miner le vieux terrain
Ni ses larges fosses à purin ?

Dois-tu toujours mettre un frein
Aux mille personnes plein d'entrain
Et sans cesse ouvrir l'écrin
Pour exposer ton déclin ?

N'arrives-tu pas à mettre fin
A tes dessins remplis d'dédain ?
Ne veux-tu donc être enclin
A un esprit sibyllin ?



Ce (les liens si longs que les pages se permettent des largesses) n'est
pas forcément pratique, surtout quand on écrit des longs textes comme
celui que je suis en train de composer avec vigueur car je sais que la
vie sait gâter ceux qui ont le coeur gai, même si je dois enlever de mon
porte-feuille cette jolie photo d'elle près du Saint-Laurent si je veux
pouvoir faire le deuil dans ma cour de cette justice où la campagne est
devenue ville, où les gens n'ont plus de promesses car la parole est
d'argent et que l'argent mène le monde, ce qui développe une anesthésie
assommante de musique pop, laquelle a pour conséquence que ce sont
toujours les mêmes qui paient le prix. Faque à chaque fois que ça
braille, c'est le jackpot ! Mais je suis un homme de l'occident, j'aime
les belles femmes et le pouvoir. Je fais de la poudre pour faire plus de
job pour faire plus d'argent pour faire plus de pou...rris par
end'dans. Finalement, je me dis "Ce qui me soutient, c'est le vide. Sans
lui, le fil est inutile. Ceux qui s'éloignent du vide s'aliènent les
signes.". Porek ! Porek ! ben porek ! Sauver le monde, c'est pas pour
moi, même si j'ai sauvé l'ours. Nous sommes déjà tous américanisés
("Pièce de viande, c'est un mot que j'aime."), nous ne sommes plus des
humains mais des guichets consommateurs. Le silence est la clé de
l'Amérique sous l'emprise de la sécurité et dans l'illusion du bonheur
matérialisé. Qu'on aille casser une couple de vitres, concrêtiser la
haine qui nous habite. La censure pour l'échafaud ! Mais y est déjà trop
tard. La Terre en est déjà à son dernier chapitre, comme une étoile
filante.



Mais tu n'a pas le pouvoir.
Tu ne peux donc que t'asseoir.
Tu serviras d'exutoire,
Pour compenser leurs déboires.

Tu ne prendras pas de pain.
L'espoir sera incertain.
La prison sera ta fin.
Tes voeux n'y changeront rien.

Mais tu continues d'y croire.
Tu ne veux manquer la foire.
Tu refuses donc d'échoir,
En attendant le grand soir.

Tu redeviens donc serein.
Tu rechantes tes refrains.
Tu te reprends donc en main.
Tu remplis ton verre à vin.
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Dim 15 Jan - 21:59

Shokin en roue libre ! Yeah !
Revenir en haut Aller en bas
jujusilb
Admin
avatar

Messages : 1231
Date d'inscription : 21/11/2011
Localisation : Le Puy en Velay

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Ven 27 Jan - 11:00

prénom changé

F rançoise tu es à mes yeux,
L a plus belle des roses.
E n cette saison de froid,
U ne seule photo de toi
R endrait mes jours plus agréable.

D emain le temps sera meilleurs
E n ayant ton sourire

P rès de moi.
R ien au monde ne me parait plus
I ncroyable que ton regard.
N e me laisse pas dans l'hiver,
T oi seul peut me réchauffer...
E mmène moi avec toi.
M oi qui ne demande qu'une chose
P our être heureux,
S implement une photo de toi...

by me

_________________
vous savez comment je peux savoir si vous etes anciens sur les forum des CFs?

ceux qui se souviennent de "voila Embarassed "

Revenir en haut Aller en bas
lenous

avatar

Messages : 907
Date d'inscription : 23/11/2011
Localisation : france, moselle

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 28 Fév - 21:37

bon, c'est pas d'la prose, et encore moins d'la poésie, mais ça m'a trotté dans la tête cette nuit ...

mon premier n'est pas froid
mon second est un chiffre
mon troisième est un chiffre aussi
mon quatrième est un sport d'hiver

on enlève mon tout pour aller au lit ...
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 28 Fév - 22:10

Chaud-7-2-ski ?
Revenir en haut Aller en bas
jujusilb
Admin
avatar

Messages : 1231
Date d'inscription : 21/11/2011
Localisation : Le Puy en Velay

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 28 Fév - 22:11

chaussette ?


ah ok, moi je me prenais la tete avec "luge"

lol

_________________
vous savez comment je peux savoir si vous etes anciens sur les forum des CFs?

ceux qui se souviennent de "voila Embarassed "

Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 28 Fév - 22:12

c'est une hypothèse...
Revenir en haut Aller en bas
lenous

avatar

Messages : 907
Date d'inscription : 23/11/2011
Localisation : france, moselle

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 28 Fév - 22:20

le rascal a écrit:
Chaud-7-2-ski ?


bon, je sais, elle est pas fine, mais elle tient chaud
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 28 Fév - 22:31

tu te balades en chaussettes de ski toi ? fait frett chez toi !
Revenir en haut Aller en bas
lenous

avatar

Messages : 907
Date d'inscription : 23/11/2011
Localisation : france, moselle

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 28 Fév - 22:47

euh, non !
Je sais pas pourquoi j'ai pensé à ça scratch
Revenir en haut Aller en bas
Juliestelle

avatar

Messages : 755
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Ardèche, France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 28 Fév - 23:14

Punaise Shokin, l'inspiration t'habite dis donc !

Bon, vous voulez ma réécriture d'On tient l'coup ?
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 28 Fév - 23:18

On est prêt !
Revenir en haut Aller en bas
Juliestelle

avatar

Messages : 755
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Ardèche, France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 28 Fév - 23:48

Bon ok. ça peut vous paraître un peu cul-cul, mais je suis une bécasse amoureuse, enfin façon de parler. lol! Et j'assume. cherry


FAITS L’UN POUR L’AUTRE :

Ça f’ra bientôt un an
Que ce cher Cupidon
A tiré sa première flèche
Dans mon cœur revêche
Laissé à l’abandon
Qui n’attendait rien d’la vie

Je voulais qu’ça change
Telle était ma prière
Quand soudain je t’ai vu mon ange
Depuis ce jour-là
Tu es ma lumière
Et m’apaise quand ça va pas.

Dans la joie et la tristesse
Nous sommes faits l’un pour l’autre
Si la vie de temps en temps nous blesse
L’amour reste à notre porte


Bien sûr qu’être deux
Des fois c’est pas joyeux
C’est une grande aventure
Les roses et leurs épines
Nous font des piqûres
Alors qu’elles nous semblaient fines
En plus des virages, des chutes et des orages
Qu’on peut croiser en chemin
Alors main dans la main
Envers et contre tout
Nous nous aimerons jusqu’au bout

Dans la joie et la tristesse
Nous sommes faits l’un pour l’autre
Si la vie de temps en temps nous blesse
L’amour reste à notre porte

Ô toi mon chéri, mon plus bel ami
Toi qui rends plus belle ma vie
Tant que je vivrai
Je veux cheminer
Avec toi à mes côtés

Des histoires comme ça
Il y en a beaucoup
Sauf que celle-ci est à nous
Quand il se fait tard
On se met au chaud
En restant peau contre peau

Allongés sous les draps
Enlacée par tes bras
T’es le meilleur des remparts
Tu prends soin de moi
Et me donne l’amour
Dont j’rêvais depuis toujours

Dans la joie et la tristesse
Nous sommes faits l’un pour l’autre
Si la vie de temps en temps nous blesse
L’amour reste à notre porte



EDIT : je trouve encore des choses à améliorer pour que ça coule plus Smile


Dernière édition par Juliestelle le Mer 29 Fév - 1:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mer 29 Fév - 0:26

C'est tout mimi...
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mer 29 Fév - 0:57

Une petite chanson d'amour mon amoureuse de l'époque...

Toi le printemps

C'est dans tes yeux, que j'ai vu l'amour...
Sur tes lèvres et ta peau de velours...
Je vois ton corps, dans mes rêves,
Toi tu souris sans trêve,
Je t'aime à perdre haleine...

refrain:
C'est toi le printemps,
Tu fais monter ma sève,
Il sera bientôt temps,
De récolter nos rêves...

Tendresse, violence...
Tu pleures et tu danses,
La passion ancrée,
Te fais chavirer...
Ptit oiseau migrateur,
Ne changes pas de coeur,
J'éloignerai l'hiver, je serai ton soleil...

refrain:
C'est toi le printemps,
Tu fais monter ma sève,
Il sera bientôt temps,
De récolter nos rêves...

Tendre sorcière,
Qui partage mon lit,
Gardes-moi des démons,
Je tiendrai ta folie...
J'inventerai des prières,
Pour te bercer la nuit,
Tu sais serrer si fort,
Tu changes ma vie en or...

refrain:
C'est toi le printemps,
Tu fais monter ma sève,
Il sera bientôt temps,
De récolter nos rêves...
Revenir en haut Aller en bas
lenous

avatar

Messages : 907
Date d'inscription : 23/11/2011
Localisation : france, moselle

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mer 29 Fév - 1:12

ben dites donc, c'est moi qui ai l'air un peu cucu avec ma charade à deux zeuros lol!

ça sent le printemps flower
Revenir en haut Aller en bas
Juliestelle

avatar

Messages : 755
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Ardèche, France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mer 29 Fév - 1:37

le rascal a écrit:
C'est tout mimi...

Merci Smile Je te retourne le compliment pour ta chanson. Wink
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mer 29 Fév - 2:14

lenous a écrit:
ben dites donc, c'est moi qui ai l'air un peu cucu avec ma charade à deux zeuros lol!

ça sent le printemps flower

Justement c'est le printemps et tu nous sors tes grosses chaussettes !
Revenir en haut Aller en bas
shokin

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 03/12/2011
Localisation : Switzerland

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mer 29 Fév - 3:13

lenous a écrit:
ben dites donc, c'est moi qui ai l'air un peu cucu avec ma charade à deux zeuros lol!

ça sent le printemps flower

Oui, là, on n'avait presque pas besoin de la veste.

A ton tour de créer un texte.
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Jeu 1 Mar - 23:24

Un petit essai pour pointer vers un fichier mp3 de la chanson "toi le printemps.
Le son est un peu pourave (c'est enregistré sur un coin de cuisine !)
Mais le charme est là...
http://k004.kiwi6.com/hotlink/wp2lcg664k/07_toi_le_primtemps.mp3
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Jeu 1 Mar - 23:33

Bon sur mon pc ça môche pô...
Mais sur celui de mon collègue c'est ok...
A vous de voir (ou d'entendre...)
Revenir en haut Aller en bas
shokin

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 03/12/2011
Localisation : Switzerland

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Sam 3 Mar - 3:45

C'est pô môche.
Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Sam 3 Mar - 4:19

Revenir en haut Aller en bas
le rascal

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Bordeaux/France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Sam 3 Mar - 4:33

Un lien vers un clip de "Saucisson à l'ail" (1985)
http://modulix.org/ogg/Pascal%20et%20les%20Rascals%20-%20Saucisson%20%C3%A0%20l%27ail.ogg

J'ai été jeune un jour !
Sérieux s'abstenir !
Revenir en haut Aller en bas
lenous

avatar

Messages : 907
Date d'inscription : 23/11/2011
Localisation : france, moselle

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Lun 5 Mar - 3:46

"le justin bridoux du rock" !!!
pas de son, que des images ...
j'accroche pas trop
Revenir en haut Aller en bas
jujusilb
Admin
avatar

Messages : 1231
Date d'inscription : 21/11/2011
Localisation : Le Puy en Velay

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Lun 5 Mar - 3:54

T oi ma belle
U nique et désirable

M onopolisatrice de mes espoirs
E t de mes pensées

M a seule imagination
A u service de mes espoirs
N 'osant presque me dire
Q u'un génie vienne et m'exauce
U ne seule et unique chose
E tre près de toi
S i souvent que possible

by me

_________________
vous savez comment je peux savoir si vous etes anciens sur les forum des CFs?

ceux qui se souviennent de "voila Embarassed "

Revenir en haut Aller en bas
lenous

avatar

Messages : 907
Date d'inscription : 23/11/2011
Localisation : france, moselle

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Mar 6 Mar - 21:39

c'est sympa Juju !

Voici un texte écrit à plusieurs mains, qui date d'il y a dix ans. J'ai écrit le début de l'histoire, puis je l'ai fait passer à un forumeux, qui l'a fait passer à un autre, et ainsi de suite ... j'ai ensuite mis le résultat en image et ça donne ça :

http://poupistoire1.monsite-orange.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Juliestelle

avatar

Messages : 755
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Ardèche, France

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Lun 18 Juin - 22:43

Allez, je vous livre mon dernier poème, écrit à l'occasion de la grossesse de Marie-Annick :


A Karl et Marie-Annick,

A vous toutes mes félicitations
Pour cette future belle arrivée
Qui va sans doute vous transformer
Et changer vos vies pour de bon

Dans mon imaginaire, je vois
Un ptit gars costaud comme son Papa
Ou une princesse douce comme sa Maman

Tels des parents aimants et attentionnés
Vous êtes penchés sur son berceau
Et en attendant son dodo
Une berceuse à deux vous fredonnez

Par ces quelques mots je vous envoie
Des vœux de bonheur et d’amour
Avant que n’arrive le Grand Jour.
Revenir en haut Aller en bas
Fionavar



Messages : 616
Date d'inscription : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Dim 18 Nov - 4:28

J'me suis levé avec une phrase en tête pis ca donné ca ;


À partir de ceux des autres
On fait naître les nôtres
Sans même le réaliser
Ils forment nos personnalités
Des milliers de regard tout différents
Mais identiques en même temps
Souvent heureux, parfois lustré
Ils sont le reflet de nos pensées
De par le jugement d’autrui
Je suis devenu qui je suis
Sur des bases parfois infondées
De ceux qui m’ont jugé
Aujourd’hui ils sont fuyards
Ne veulent pas croiser de regard
De peur qu’ils se mettent à révéler
Des choses que je veux pas raconter



Ok j'pense que j'suis mieux de retourner me coucher Wink
Revenir en haut Aller en bas
sab_al

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Dim 18 Nov - 4:48

Wow! Je trouve ça vraiment bon Smile
Revenir en haut Aller en bas
Geneviève33

avatar

Messages : 2087
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Farnham beach!

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Dim 18 Nov - 9:31

Non c'est bon Meli!!!! Le pepsi a une très bonne influence sur ta création!
Je dirais même c'est vraiment bon et vrai!
good

_________________
La vie s'accroche et renaît... comme les printemps reviennent!!!
Revenir en haut Aller en bas
Fionavar



Messages : 616
Date d'inscription : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Dim 18 Nov - 11:42

Merci Embarassed

J'écris souvent mais d'habitude ça se tiens pas, c'est juste des phrases en l'air mais a matin, ça avait l'air de se tenir Smile

Pis c'est plutot le ''pas de pepsi'' qui me fais du bien, j'ai slaké pas mal... Jusqu'au prochain show comme dirait Micha Wink
Revenir en haut Aller en bas
Geneviève33

avatar

Messages : 2087
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Farnham beach!

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Dim 18 Nov - 12:24

Hey bravo Meli!
(pour le pepsi)

_________________
La vie s'accroche et renaît... comme les printemps reviennent!!!
Revenir en haut Aller en bas
Geneviève33

avatar

Messages : 2087
Date d'inscription : 22/11/2011
Localisation : Farnham beach!

MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   Dim 18 Nov - 12:25

Je vais changer ton Nick pour buveuse de pepsi flatte si ça continue!

_________________
La vie s'accroche et renaît... comme les printemps reviennent!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Longue vie à la prose et à la poésie !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Longue vie à la prose et à la poésie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rue Chapdelaine :: Parlons d'arts avec Goldie!-